Vie de Chien RPG

Viens incarner un chien domestique ou sauvage à Set-Dam.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Promenade du soir [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaiser
Nouveau né


Messages : 4
Date d'inscription : 29/07/2012

MessageSujet: La Promenade du soir [Libre]   Dim 29 Juil - 16:52

Jack s’étira tout en regardant son compagnon. Ce dernier semblait le scruter, les yeux amplis d’amour et d’affection. Il attendait patiemment que son maître daigne bien le sortir. La balade du soir, un moment de détente et de joie. Ainsi qu’un instant de complicité vivement apprécié, autant par l’humain que par son ami canin. Lorsque Jack attrapa la laisse d’un mouvement nonchalant, son compagnon se mit à remuer dans tous les sens. Il couina doucement de contentement, son gros corps bousculant sans faire exprès les jambes de l’homme. Celui-ci rit et entreprit d’attacher son Dobermann. Pas une mince affaire. Jusqu’à ce que l’humain prenne les devants et ordonne au mâle de s’asseoir, d’une voix puissante mais sans méchanceté. Aussitôt dit, aussitôt fait. Kaiser s’exécuta.

Quelques kilomètres plus tard, les deux compagnons s’aventurèrent dans le petit bois qui bordait le quartier. Kaiser était heureux comme un pape. Il trottinait gaiement aux pieds de son propriétaire qui l’avait détaché, pour l’occasion. Mais l’humain se tendit en entendant une voix au loin. A l’idée qu’un autre chien puisse croiser leur route, Jack ralentis légèrement et tint ses 45 kilos de muscles bien à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Promenade du soir [Libre]   Sam 4 Aoû - 16:40

Je venais de me réveiller après une longue sieste. Quand mes yeux s'étaient ouverts, j'avais découvert que j'avais beaucoup dormis et qu'il était déjà tard. Ce n'était pas malin, en tant que chef du quartier de l'Est, de dormir autant que je le faisais et je le savais bien mais c'était plus fort que moi. De toute façon, pour l'instant il n'avait pas l'air de se passer grand chose dans les quartiers. Les chiens semblaient rester chacun dans le leur, à moins que je ne sois tout bonnement pas informer que des chiens d'autres quartiers viennent ici. Après tout ce n'était pas bien grave, le temps qu'ils ne faisaient rien de mal. Les humains, n'étant pas au courant des querelles entre les chiens de quartiers différents, emmenaient leurs animaux de compagnie dans les différents endroits de la ville.
Je me levais et commençais à marcher en direction des habitations pour faire mon tour quotidien pour vérifier que tout allait bien dans le quartier de l'Est, ce quartier qui me tenait tant à cœur. Je marchais tranquillement, de toutes façons, vu l’heure, rien ne pressait plus. Au loin, dans la forêt je vis un homme qui semblait se promener. Je m’approchais un peu pour voir si je reconnaissais l’homme. Il était accompagné d’un Dobermann que je n’avais encore jamais vu. Je ne me souvenais pas qu’il y ait eu un emménagement dernièrement dans le quartier. Ce chien n’était pas de l’Est. Tout ce que je pouvais en dire c’est que c’était plutôt un beau chien, très musclé. Il trottinait joyeusement, sans laisse.
J’entendis une voix au loin, je me demandais ce que c’était mais je ne m’en souciais pas plus que ça. Il devait y avoir quelqu’un d’autre en train de se promener dans les parages, la forêt était appréciée des hommes pour promener leurs chiens. Je vis l’homme qui accompagnait le Dobermann ralentir comme s’il avait peur que son chien saute sur l’individu qui avait parlé. Heu… je devais peut-être m’approcher pour intervenir au cas où…
Je me dirigeais donc vers le couple que formaient cet homme et ce chien sans trop m’approcher quand même. Je me devais d’intervenir si quelque chose arrivait sur mon territoire mais si rien ne se passait je préférais rester dans l’ombre. Je m’arrêtais donc non-loin des deux individus, attendant la possible arrivée de celui qui avait parlé. Je sentais le vent sur mes poils, il venait de derrière moi. Et allait vers le Dobermann… bon, moi qui voulait rester dans l’ombre… le chien ne mettrait pas longtemps à sentir mon odeur, si ce n’était pas déjà fait…
Revenir en haut Aller en bas
 
La Promenade du soir [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chien qui boude sa gamelle, d'un coup
» Promenade d'un soir d'hiver...
» Help PH et KH en chute libre
» nage libre
» Camping libre de Sidi Boulfdail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vie de Chien RPG :: Quartier Est :: Petit bois-
Sauter vers: